Une frite, deux fois

Franchement, l’époque est pourrie : aux States, Fireduck ne veut plus appliquer le principe de solidarité dans l’OTAN. Dans le Golf, les pétro-monarchies s’excluent mutuellement. En Europe, pas une semaine sans qu’un taré ne se foute en l’air au nom d’un dieu que, depuis l’origine de l’humanité, personne n’a jamais entraperçu. Et voilà que l’UE y va de son couplet…

Cette Union européenne, soucieuse de réguler tout, de la composition de la vodka jusqu’à la structure des bâtons de rollmops vient d’avoir l’idée Terminator. A côté, le Brexit, c’est pet de lapin et roupie de sansonnet : incapable de se libérer de sa névrose régulatoire infernale, cette Europe prétend, sans même se poser la question d’une procédure référendaire préalable, interdire la double cuisson des frites.

Lire la suite

TTIP : mais où est passé le 7e traité ?

Voici quinze jours, nous avons connu le premier véritable week-end d’été. Tout le monde en a profité pour se dorer aux rayons de notre étoile. Tout le monde ? Non, car un petit blogueur a résisté à la chaleur pour commencer à éplucher les documents mis à disposition par ttip-leaks. Pour mémoire, le TTIP se nomme aussi TAFTA, Tentative Américaine de Fourrer Tout l’Ancien continent.

Le premier document définit le cadre global du traité. Il stipule, entre autres, que les sous-entités (régions, communautés fédérales,…) seront assujetties au traité dès signature. Plus gênant, plus aucun retour en arrière n’est possible. Pas très futé, à quelques semaines d’un possible Brexit… Dans le traité de Lisbonne non plus, aucune clause de sortie n’est prévue : on voit l’imbroglio.

Passons à la suite. J’ai aussi épluché le traité agricole. Mais comme je ne suis pas compétent, ça ne m’a pas foutu la patate, je n’ai pas compris comment faire du blé. Le quatrième texte, lui, a trait aux télécoms. J’y ai trouvé une perle, que je préfère vous livrer brut de fonderie :

Lire la suite

Quandcommencele21esiècle.eu

Depuis deux ans, l’Europe sert de proxy à un mot un tantinet galvaudé : CRIIIIISE. S’il est vrai que les problèmes actuels trouvent leur origine dans les subprimes américains, il est tout aussi vrai que nous sommes davantage impactés parce qu’incapables d’en sortir par le haut.

Austärität über Alles ne fonctionne pas. Quand 27 pays se serrent la ceinture ensemble (l’un exportant chez l’autre et réciproquement), l’austérité engendre la récession. L’alternative consisterait à relancer l’économie par de grands investissements. Oui mais dans quels domaines ?

  Lire la suite