une année géniale et très stable

A peine commencée, 2018 connaît déjà son dieselgate informatique. La faute à Intel, son Spectre et son Meltdown. A d’autres (ARM,…) aussi mais principalement à Intel pour sa position dominante. Et aussi parce que son boss a vendu pour 28Mio $ en actions de sa société, en toute connaissance du problème. Çà, même les patrons de VW n’avaient pas osé.

En gros 2018 commence mal autour de nous. Reste à se pencher sur notre propre sort.

Lire la suite

Adieu grand frère

A l’âge de huit ou neuf ans, les réunions de famille étaient souvent tendues à mon endroit. A la question sempiternelle « Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? », je répondais le visage illuminé d’espoir : «Johnny Hallyday ».

Gros yeux de ma mère, et désapprobation générale de l’assemblée, laquelle mettait l’accent sur l’importance de bien travailler à l’école. Quelques années plus tard, le paternel complétait la harangue de la famille neuh neuh par : « math, physique, chimie, trois branches capitales ».

Lire la suite

Sacha Googly

L’avantage de réagir, c’est qu’on se situe après l’événement. Pour la frime, ça glisse tout seul. Par contre, on a aussi le temps d’analyser.

L’affaire du mémo sexiste de Google se prête à merveille à l’analyse. Au départ, un développeur de l’Empire se lâche dans un exercice de philosophie digne d’une Yugo d’occasion. Sous des apparences et une structure bien académique, il assemble des postulats sans fondement, ni références, des vérités décretées par lui-même. Rien de tel pour arriver aux conclusions voulues. 

Lire la suite

C’est pas mon truc

J’ai eu l’honneur, dans ma carrière, de côtoyer un champion de Taekwondo. Aussi, quand une news sur ce sport apparaît, je me fends d’un post. Déjà, c’est rare, ensuite ça me rappelle mon collègue, occasionnel développeur PHP entre entraînements et combats.

La très respectable fédération mondiale de Taekwondo, donc, vient de changer de nom. Avant, elle se dénommait « World Taekwondo Federation ». Seulement le sigle faisait rire beaucoup sur le web, où pullulaient les commentaires bas du bide, du style : « Taekwondo, What The F… ».

Lire la suite

Une frite, deux fois

Franchement, l’époque est pourrie : aux States, Fireduck ne veut plus appliquer le principe de solidarité dans l’OTAN. Dans le Golf, les pétro-monarchies s’excluent mutuellement. En Europe, pas une semaine sans qu’un taré ne se foute en l’air au nom d’un dieu que, depuis l’origine de l’humanité, personne n’a jamais entraperçu. Et voilà que l’UE y va de son couplet…

Cette Union européenne, soucieuse de réguler tout, de la composition de la vodka jusqu’à la structure des bâtons de rollmops vient d’avoir l’idée Terminator. A côté, le Brexit, c’est pet de lapin et roupie de sansonnet : incapable de se libérer de sa névrose régulatoire infernale, cette Europe prétend, sans même se poser la question d’une procédure référendaire préalable, interdire la double cuisson des frites.

Lire la suite