Bon, voila,…

Chaque année, on se souhaite le meilleur et depuis au moins cinq ans, chaque année c’est pire.

Donc, on va essayer de rester positif et rêver à un monde meilleur.

Et d’espérer que ce p@*\^1 de virus s’en aille enfin. Que les dictateurs de l’Est se calment un rien. Que l’Europe apprenne à communiquer. Que nous obtenions tous amour, gloire et beauté. Que les BMW n’aient plus les dents de Bugs Bunny à l’avant. Que les Tesla ne ressemblent plus à la tête de Daffy Duck sur 4 roues. Que Trump prenne sa retraite définitive. Que Fesse-bouc fasse faillite. Que Cold Pay fasse un album de vrai rock.

Je rêve debout, je sais. Mais malgré tout, 2022 sera plus facile que 2021. Il y a un chiffre en moins à retenir dans la date, déjà…

Allez en paix mes enfants

et pis nouilles, hier