On y pense tous, avouons-le