2’37 » et 23 centiemes

L’ÉVÉNEMENT de 2021, Windows 11 est arrivé. Sur les sites geeks, les chérubins aux plafonds jouent de la harpe et lancent des pétales de roses, les vestales aux robes diaphanes entament leurs danses langoureuses, les coupes scintillantes se remplissent du nectar de la vigne. Le bon peuple, lui s’abreuve d’articles de 01 Informatique, ZDNet, PC Magazine, CNet et j’en oublie une paire. Si vous débarquez de Pontoise, on vous résume tout ce qu’il ne faut pas savoir ci-dessous.

D’abord les sous : attention, la nouvelle mouture sera payante. Enfin, sauf si vous upgradez maintenant, auquel cas, c’est gratuit. Mais après, il faudra payer sa licence, Windows n’est ni un freeware ni un shareware. Donc, citoyens à vos poches.

Bon enfin, on verra… on en rediscute l’an prochain à la même époque ? Ah oui, en plus,…

Bon, on n’est pas sûr mais il se pourrait que votre PC ne soit pas compatible. Le goulot s’appelle TPM (l’abréviation pour : Tâte Plus Mou). Question de sécurité, vous comprenez… Donc là, si ce n’est pas le cas, il faudra changer la bécane, rien à faire, on ne transige pas avec la sécurité.

Oui, bon d’un autre côté tout le monde ne peut pas s’offrir un PC comme çà, sans avoir prévu le budget. Donc, on va vous donner un truc pour l’installer quand même. Mais ce n’est pas bien du tout, pas recommandé, il se pourrait que des trucs ne fonctionnent pas convenablement…

(ndlr : ah, parce que maintenant, ça fonctionne convenablement?)

Mais bon, tout de même, on comprend…

En tous cas, hors de question de conserver Windows 10, lui il est mort et enterré et on n’y revient plus. C’est FI-NI.

Bon pour ceux qui ne sont pas bricolos et qui ne peuvent pas s’acheter un nouveau PC tout de suite, on va quand même le maintenir jusqu’en 2024. Ah non, maintenant, c’est 2025. Mais ce n’est pas la voie à suivre, on vous aura prévenu.

Dimanche dernier, la dernière LTS d’Ubuntu, Focal Fossa m’a balancé les mises à jours requises. Deux minutes trente-sept secondes et vingt-trois centièmes plus tard, l’OS était à jour, stable, et performant comme à son habitude. Sur l’ensemble des PC’s et serveurs.

Mais tout les DSI, IS et IT managers et autres CIO vous le certifieront : « on ne peut pas travailler sans Microsoft ».

A lire ce qu précède, on ne pourra bientôt plus travailler AVEC non plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s