Covid 1974

En ce début de l’an 2020, l’humanité déprime et dépérit face à une créature infinitésimale. En face, la médecine rame, pire, se déchire quant aux thérapies à adopter. De Séoul à San Francisco, en passant par Paris ou New York, des chercheurs les plus brillants, engagés dans un sprint sans fin, s’obsèdent à trouver LA molécule.

Et si nous faisions fausse route ? Si d’abord nous renforcions nos défenses naturelles ? Rien de neuf me direz-vous, en 1974 les toubibs savaient déjà comment créer des individus sains, capables de traverser toutes les crises, de véritables surhommes.

Partant, le problème se déplace : après visionnage, vous serez, comme moi, j’en suis sûr, enclins à stimuler d’abord votre métabolisme. L’application consciencieuse des recommandations médicales ci-après aidant, je me suis découvert un penchant problème hépatique. Attention, souvent les victimes du coronavirus ont déjà une autre pathologie. Évitez donc les cumuls et soignez-vous sans relâche.

Bon week-end à tous.

Merci à mon ami Henri de s’être ainsi préoccupé de mon foie