Go Borat, go…

Depuis la création de ce blog (d’abord sur Typepad), à ce jour (plus de dix ans tout de même), je ne me souviens pas d’avoir enchaîné trois posts sur le même sujet. C’est dire si je suis convaincu de la nocivité de la plateforme

Aujourd’hui, c’est l’homme derrière Borat et Ali G qui abonde dans le même sens : Fesse-bouc est un vrai danger pour la démocratie.

L’Obersturmgruppenführer Zuckerberg ne vous offre pas un endroit où vous exprimer. Il a créé une plante carnivore : l’attractivité du site, c’est le suc gluant dans lequel vous, pauvres insectes, vous venez vous coller. Vos publications, c’est votre chair, dont il se nourrit en les transformant en données monnayables. Ainsi, lui, son associé Peter Thill et tout son écosystème prospèrent grâce à vous. Pire, ils ne font même plus mystère de leur tendances politiques d’extrême droite.

Vous n’êtes pas d’accord ? Ils s’en tapent. Rappelez-vous que vous n’êtes que des insectes collés dans leur suc..

Ali G a toujours raison…