Merci, Mozilla

Depuis un quelques mois déjà, des têtes bien faites et des têtes bien pleins s’accordent sur le caractère insupportable du prix d’une donnée individuelle. Prix traqué, par exemple par les réseaux sociaux. On a confiné à l’écœurement la semaine où Big Broogle proposait à des gens, rencontrés sur les trottoirs de Washington de leur « acheter » leur visage. Le but : perfectionner la reconnaissance faciale de l’Empire. Ce dernier poussait la « générosité » jusqu’à 50$. En d’autres termes, une des boîtes le plus riches du monde estime que votre visage sur Internet ne vaut pas plus de 45€.

  • J’aurais aimé qu’ils me le demandassent,
  • je leur eu ruiné leur puante face.

Voilà pour Big Broogle et on est encore dans le monde bisounounours. Escaladons :


tout le monde connaît la Montagne de Sucre (en allemand : der Zuckerberg) et sa perversion dans son flicage du Web. Adoncques, je lisais un article sur la manière dont Google pense arriver à un kernel Linux standard pour Android. Le tout est relaté par l’excellllent Ars Technica.

Mon environnement pour arriver sur le site : Ubuntu 19.04 et Mozilla Firefox 70, bardé de plusieurs plug-ins afin de préserver mon anonymat. Autre détail : je ne vais JAMAIS sur Fesse-bouc à partir de cette station de travail. Quand je suis vraiment contraint d’aller patauger dans cette fange, j’utilise un « junk computer », un PC destiné à être hacké, voire tracké mais aussi un PC sur lequel ne réside aucune information personnelle.

L’article lu, je m’apprête à fermer l’onglet quand soudain, un petit point rouge collé à l’angle supérieur gauche de l’écran m’interpelle. Mais qu’est-ce donc, comtesse ?

En fait, il s’agit d’un add-on téléchargé voici plusieurs mois. Ma souris se précipite et je lis :

dans le petit rectangle jaune à gauche de l’article…

« Facebook Container has disabled this button and blocked Facebook from tracking your visit to this page ». En gros, l’Obersturmgruppenführer Zuckerberg essayait malgré tout de savoir ce que je glandais sur ma station de travail.

Ce blog n’a jamais caché le sentiment que Fesse-bouc et son auteur lui inspirent : le meilleur des vomitifs en pharmacie n’est même pas un placebo pour cette tronche de vicelard. Mais restons calmes et pensons positifs.

Heureusement Mozilla vint… Le browser le plus anonyme et le plus sympa et le plus sûr de la toile propose un arsenal de plug ins, destinés à protéger votre vie privée. A côté de l’obligatoire Facebook Container, je citerai aussi « Privacy Badger », très utile si vous désirez savoir qui vous trace et comment. Au total, j’ai compté une trentaine d’add-ons incluant le mot « privacy » dans leur nom.

Bref, chapeau à la fondation Mozilla pour le super boulot et pour m’éviter d’avoir vendu mon âme à l’Obersturmgruppenführer et sa tête de vicelard. Pour rappel, il ne fait même pas abstraction de son support pour l’autre avec son renard mort sur la tête. Donc, quand vous pataugez dans sa fange, vous vous exposez à sa propagande et seriez bien inspiré de vous en souvenir à chaque fois .

A contrario J’estime que le boulot de Mozilla vaut bien 50$ (voir plus haut), somme que je leur verse ce soir à titre de don : un logiciel libre n’est pas gratuit, il y a aussi des gens biens qui bossent derrière. Mozilla, c’est Luke Skywalker, là où Fesse-bouc c’est Jabba the Hutt.

la boîte à outils de Firefox : les indispensables