Opération Corned FAZ

Hier matin, tout a commencé par un tweet du Gorafi : « l’armée américiane met au point un missile capable d’imposer la démocratie en moins de 750 morts. Ouaf ouaf ouaf… Et puis, au second degré , l’idée se pointe : « mais ils ont déjà leurs missiles» : chaque éditeur logiciel de la Silicon Valley. D’ailleurs, hier, on avait qualifié Google de torpille de la Maison Blanche. Une torpille, c’est un missile aquatique. En quelque sorte.

Quoi qu’il en soit, qu’il en fût ou qu’il en puisse être, la Casa Bianca à Washington a bien tiré son missile Google contre Huawei. Le problème, c’est qu’elle en possède tout un arsenal. Et depuis deux ans, elle a tendance a tirer tous azimuts. Nous autres, Européens, ne sommes pas à l’abri d’un coup de sang.