Bouleversements dans la Silicone Vallée ?

Le magazine « International Trade and Business News of the Valley (Manau) » se targue d’une réputation de sérieux et de fiabilité en matière de rumeurs et potins de la Vallée. Sa dernière édition jette un pavé dans la mare : le patron de Facebook n’en peut plus. Secoué et exténué par l’affaire Cambridge, il envisage de changer d’air. Toujours très discret, il aurait approché (sous un pseudonyme) un cabinet de recruteurs , une idée bien précise en tête.

L’auteur de l’article, Mike Tedescino, semble en tous cas bien informé. A ses dires, l’icône des réseaux sociaux se serait présentée au cabinet «Executive Search for Talents in Electrical, Engineering and Manufacturing» (ESTEEM) sous le pseudonyme de Zuck Bismuth pour établir un bilan de compétences. Il fut de suite présenté à Larry Tescolada, Senior International Managing Consultant Advisor (SIMCA).

Les tests psychologiques, psychiques et psychotechniques ont révélé une certaine nature psychotique. Ils ont aussi mis en lumière trois traits principaux chez l’intéressé. Un désir de continuer à travailler dans la silicone (valley) et dans l’intelligence artificielle d’abord. Une volonté de s’éloigner du web et des réseaux sociaux ensuite.

Interrogé sur sa vision de l’avenir, Zuck Bismuth aurait déclaré vouloir manager une entreprise tournée vers l’avenir et vers les relations humaines. C’est donc tout naturellement que Larry Tescolada lui a recommandé une nouvelle direction générale. « Je vous le donne en mille » s’écria le SIMCA : nos tests ont révélé une synergie parfaite avec Real Dolls, société investie dans la silicone et l’intelligence artificielle, au service de l’homme.

L’article d’ « International Trade and Business News of the Valley (Manau) » (dont nous vous livrons la première page à titre gracieux) se termine par la conclusion suivante (traduction libre) : « on ignore si les produits de Real Dolls rendent leurs clients heureux. Zuck Bismuth, en tous cas y trouvera le bonheur simple de connecter les hommes avec ses produits tout en s’investissant dans l’intelligence artificielle. C’est beau le business dans la Silicone Vallée (Manau).

ITABNOV