Un été de feu

L’année dernière Samsung annonçait une révolution : son Galaxy Note 5 ne sortirait pas en Europe. Qui plus est, il serait privé de carte micro SD et se verrait affublé d’une batterie fixe.

Tollé des afficionados sur le vieux Continent : non seulement le coréen nous trahit par un changement d’architecture destiné à « emprisonner » l’utilisateur, mais de plus il nous zappe. Certains firent confiance, d’autres quittèrent le navire. Peu importait au constructeur, il était sûr de son coup.

Un flop commercial plus tard, les mêmes reviennent un peu plus humbles mais toujours aussi peu doués pour le marketing produit. On shunte la version 6.0 et exhibe une version 7.0, munie cette fois d’un slot pour carte micro SD. Magnanimes, ils condescendent à le commercialiser en Europe, des fois qu’il y aurait du pognon à rafler là-bas. Toutefois, pour ceux qui espéraient une batterie amovible (comme sur l’excellllent LG V10 de l’autre coréen, le vrai créatif de la bande), voilou.

Après les premières revues dithyrambiques, Sammy pour les intimes commence à livrer…

Lire la suite