Nessixit ?

Vous en avez assez du Brexit ? La coiffure de Boris Johnson ne vous fait plus rire ? Le breuvage à peine pétillant de Farage non plus ? Vous vous tamponnez de qui succédera à Cameron ? Tant pis, on va tout de même parler britisheries.

Actualité oblige, les média britanniques sont devenus des sources incontournables. Aujourd’hui, le désolant «  Mirror » augmente le niveau global de tension. Il met les pieds dans le plat et nous annonce l’épouvantable nouvelle : Nessie, le monstre du Loch Ness, serait mort.

Non ? Si !

On aurait retrouvé « ses » restes sur une plage, témoin l’article et la photo en référence.

A vrai dire, le blanc immaculé de l’appareil digestif laisse un rien dubitatif. On s’attend donc à l’annonce d’un hoax ce week-end. Un article et son démenti permettent de pondre deux news au lieu d’une et de fidéliser le blaireau lecteur. D’autant que les autres news du Mirror ne permettent aucun doute sur la qualité de la publication, ni sur le niveau des inconditionnels. Pêle mêle, on apprend que Chloe Khan explose presque son soutien (pas la peine de connaître Chloe Khan, le focus est ailleurs), qu’Ariel Winter s’est déshabillée totalement pour un jacuzzi aux chandelles (même remarque). Merci à l’éditeur de traiter les véritables thèmes sociétaux de notre temps.

A contrario, sur The Independent, j’ai beaucoup cherché mais je n’ai pas trouvé la nouvelle de la mort de Nessie. Ni des problèmes mammaires de Chloe Khan.

Somme toute, pas la peine que l’abbé Cafarelli interrompe son oraison, que Boris (dit trinitrotoluène) prenne Tupolev ou que Francis Lagneau (dit chérubin) débarque pour séduire Amaranthe Nessie. En fait, au rayon des thèmes sociétaux, on pourrait aussi se demander à quoi sert le Mirror.

Dans deux ans, nous perdrons les grandes oreilles de Tchâââârles, les gros pois verts, la bière chaude sans mousse, les bus à impériale, le cheddar, les fish and chips emballés dans du papier journal (le Mirror par exemple). On aura aussi démenti la mort de Nessie. Dans deux ans ce sera bien, finalement.

Nessie

Nessie, photographié en mer du Nord. Si. Je l’ai lu dans le Mirror