8 degrés de blonde

On s’est longtemps cassé la tête pour savoir qui on allait engu… cette semaine, entre Microsoft et son Spyware 10 (à déconseiller, pas stable du tout) ou Samsung et les deux phablettes les plus idiotes du moment. Puis, on s’est dit :  » Pensons positif  : on va leur parler de notre dernier week-end ».

Au global, on avait déjà étudié la Bourgogne, le Bordelais et la vallée du Rhône, sans compter l’Alsace. Toutefois, devant l’engouement de la planète de l’Europe de la région pour les bières belges, nous avons souhaité combler certaines lacunes. Nous voici donc parti pour Achouffe, siège de la brasserie éponyme, elle-même productrice de la Chouffe, blonde capiteuse et pétillante à la fois.

L’endroit est perdu dans les Ardennes belges, inconnu du GPS. Il faut saisir Houffalize, puis Achouffe dans le nom de la rue. Dans le village d’Houffalize, un char Tigre nous rappelle les fréquentes excursions teutonnes du siècle dernier. Même aujourd’hui, il impressionne encore.

Achouffe se situe au fond d’une petite vallée. Si vous ne freinez pas, vous passez au travers. Seuls points caractéristisques, quelques parkings pleins à ras bord de véhicules et autres camping cars. Ca doit être là.

Disons le de suite, autant la Chouffe est bonne, autant le site est décevant. D’abord le dimanche, la brasserie est fermée, signe que tout va bien, pas besoin de faire du marketing.

Seuls sont ouverts le magasin et le café attenant. Et les toilettes, les belges sont pragmatiques. Au magasin, on peut acheter de la bière, des verres à bière, des mugs à bière, des dérivés de bière, des casquettes à bière, des tabliers de cuisine à bière, bref plein d’articles complètement inattendus. Mais ça marche. Le marketing de la bière opère au premier degré.

A propos, Achouffe se trouve dans la partie francophone de la Belgique. Pourtant, ce dimanche, on ne l’aurait pas cru. Toutes les inscriptions sont en flamand. Même les maisons avoisinantes, à vendre ou à louer, s’affichent en flamand. Ce qui explique pourquoi je n’ai pas compris ce que la flamande faisait dans les toilettes hommes. Mais sans doute est-il temps de passer au second degré.

AchouffeLa brasserie est à l’arrière, en blanc

Une réflexion sur “8 degrés de blonde

  1. Elle n’est pas terrible la Chouffe, si ?

    Je recommande d’aller à Orval (abbaye + le restaurant l’ange gardien avec l’Orval vert) et à la brasserie du Bocq (visite et dégustations).

    Autrement, un peu plus « vivant » : le Brassigaume à Marbehan en octobre.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.