Les gros tuyaux de la grande commission

On est reparti pour un tour : la Grande Commission aimerait nous supprimer la neutralité du net. En clair, l’info grosse consommatrice de bande passante sera plus chère. Donc, les youtube et autres Dailymotion vous seront facturé plus cher que les pages web conventionnelles.

grosse_commissionPas sûr que nous comptions beaucoup ici

Ca sent bon l’oeuvre des lobbies bruxellois. A en croire le film « The Brussels Business » (à voir absolument avant que ce soit plus cher), la capitale belge est devenue le deuxième centre de lobbying au MOOOOONDE, après Washington. Institutions européennes obligent.

Pour en revenir à nos tuyaux, notre dernière chance se trouve, comme d’habitude au Parlement européen. Ce dernier doit se prononcer sur la question ce jeudi, il y a donc urgence.

C’est le site allemand « Der Spiegel » qui tire la sonnette d’alarme ce soir avec un hyperlien vers un site de pétition en ligne. Vous ne gagnez rien à me demander si j’ai participé. J’ai même envoyé le lien à toute la smallah. En outre, je me suis permis de traduire la lettre à envoyer à votre député européen (démarche déjà accomplie aussi, vu l’urgence, le vote a lieu après-demain).

Enfin, je n’ai pas écrit ce post pour me poser en modèle. Mais si vous voulez encore pouvoir accéder à Internet quel que soit le format (web, musique, vidéos, même cochonnes ou surtout cochonnes), je vous suggère de contacter votre euro-député et de lui envoyer le texte suivant. Si vous n’avez pas d’euro-député, choisissez en un ici, copiez le texte ci-dessous et roule ma poule. Reste à espérer que çà marche jeudi.

Bisous.

Monsieur le député, Madame la députée,

La Commission voudrait restreindre l’accès à Internet, en modulant les prix selon les accès.

Ainsi, seuls les grands fournisseurs d’accès et les géants américains profiteraient de ce changement de législation, au détriment  des PME’s, surtout européennes.

En effet, les majors d’Internet pourront s’offrir les accès privilégiés auxquels les petites sociétés et les individus devront renoncer.
Ceci affecterait gravement notre accès à l’information libre, à la diversité de l’offre et à la liberté d’opinion. Je pense en particulier aux start-ups européennes, lesquelles n’auront plus aucune chance de percer.
Ce jeudi vous allez devoir voter à ce sujet. Je vous demande de bien vouloir faire en sorte que l’Europe puisse continuer à bénéficier d’une information ouverte, neutre et accessible à tous.
Dans cet espoir, je vous prie d’agréer, Monsieur le Député / Madame la Députée, mes salutations distinguées.

7 Comments

Commentaires fermés