On est foutu, on ne mange plus

Récapitulons : la semaine dernière, les cours du jus d’orange crèvent les plafonds. En cause, un insecte asiatique (il n’a donc rien perdu dans le coin) qui fera chuter la récolte en Floride. On s’attend à une production réduite de 25 %.

Voici quelques jours, on nous annonce une menace similaire sur la banane. Un champignon s’attaque au fruit turgescent. Problème, le monde n’apprécie qu’une seule sorte de banane : la cavendish. On ne cultive quasi plus rien d’autre. Laissez le champignon attaquer cette variété et, en 2015, c’en est fini du phallus bio.

Aujourd’hui, rebelote : The Independent annonce une menace mondiale sur blé. Ici aussi, la source du problème, c’est un champignon.

Lire la suite

Teslaaaa, oui.

Vous avez cassé le cochon, vidé tous les comptes-épargnes, les vieux livrets et autres héritages de la vieille tante d’Amérique et de l’oncle du Kazakhstan. Vous poussez la porte de la concession. Vous allez enfin agir pour l’environnement (en façade) et vous la péter grave (à l’intérieur).

Le vendeur suit son plan de questionnement, destiné à vous fourger des options chères et, si possible, l’un ou l’autre abonnement, histoire de vous apprivoiser pour de bon.

Un essai plus tard, vous êtes conquis, négociez le prix et signez. Quelques mois se passent et vous êtes livré. Tout le quartier est derrière les rideaux à mater en douce…

Lire la suite

Merci

L’UE c’est comme le cholestérol : il y a le bon et le mauvais. Le mauvais cholestérol européen s’insinue en vous sournoisement. Dans votre dos Il négocie ACTA avec le reste du monde, il soutient les multinationales désireuses de faire main basse sur les tuyaux du web.

Le bon cholestérol dégage ACTA de notre coeur et nettoye nos artères du roaming. Il prolonge notre accès aux tuyaux du web. Le bon cholestérol européen, c’est le Parlement. Aujourd’hui, la neutralité du net est gravée dans le marbre. On sent même les sites US un rien envieux. La preuve qu’une intervention auprès de votre MEP, ça marche.

Concrètement, les députés  européens ont, comme pour ACTA, empêché les dérives liberticides de la Commission. Rappelez-vous en le 25 mai : sur la scène européennne, l’absentionisme est la pire des solutions. Nous n’avons qu’une seule institution élue, qui travaille bien en plus.

Dans ce contexte, l’abstention ou le vote blanc constitue un auto-goal.