Technossaire : W Whatsapp

Whatsapp, c’est LA messagerie instantanée des djeuns par excellence. C’est simple, c’est instantané. Tu télécharges, et hop en deux coups de cuiller à pot, tu communiques avec tes potes, de ton portable, avec ton forfait illimité (on ne peut être cool si on n’a pas un truc illimité sur son portable. N’importe quel truc, mais illimité). Whatsapp existe pour toutes les plate-formes mobiles, même pour le vieux Symbian. Une fois installé, Whatsapp s’occupe de tout, vraiment de tout.

Whatsapp va lire tes contacts et les enregistre. Pas besoin de lui demander. Bien sûr, les non-membres sont recensés aussi. Bien sûr, çà ne regarde pas Whatsapp. Mais Whatsapp est tellement cool. Whatsapp compte 300 millions d’utilisateurs, soit plus que twitter. D’ailleurs, tout comme l’oiseau bleu, Whatsapp est basé en Californie.

Lire la suite

Technossaire : V Viber

Dans le contexte PRISM, XKeystrokes et autres bassesses d’Obama, j’ai décidé de refroidir mon amour (déjà très modéré) pour l’Oncle Sam. Plusieurs adresses email ont quitté Big Broogle pour des cieux moins intrusifs. J’ai aussi promis d’acheter un Ubuntu Edge (même s’il a peu de chances de voir le jour) pour remplacer mon Android. Dans le même ordre d’idée, lorsque je dois parler d’un service de messagerie instantanée, une méfiance instinctive, voire atavique m’envahit. Pour Viber, il m’a fallu un certain temps pour trouver. Je pousse donc un double Eurêka : d’abord, j’ai trouvé leur point d’ancrage. Ensuite, ils parlent grec : ils sont domiciliés à Limassol, sur l’île de Chypre.

Lire la suite

Technossaire : U Ubuntu

Mai 2011 : Big Steve suinte sous les bras et met 8,5 Mia USD sur la table pour acquérir skype. Wired pose la bonne question : pourquoi. Wired trouve les mauvaises réponses. A l’aulne Au prism de l’affaire Snowden, des langues se délient. Big Steve aurait été aidé par l’Etat américain pour racheter le leader mondial en vidéo-conférence. Création européenne, skype présentait le handicap (aux yeux de l’oncle Sam) d’un protocole de communication incassable. Deux ans plus tard, skype est un gruyère, à éviter absolument si vous cherchez la confidentialité.

Lire la suite