Technossaire : Q

Qualcomm : Qualcomm est d’abord connu pour son muflier à grande fleurs. Le muflier à grande fleurs équipe la majorité des tablettes et téléphones intelligents actuels. Même Samsung, pourtant fondeur des Exynos, utilise des mufliers. Soit pour mieux coller aux spécifications de certains marchés, soit pour complémenter sa production. Pourtant l’Exynos 5 Octa semble plus rapide que le muflier 600. L’autre fleur, le muflier 800 semble promis aux tablettes, pas aux téléphones sans fil. Tout en haut, ils positionnent le muflier 800 sur le marché des ordinateurs et des smart TV’s.

 

En 2013, la récolte de mufliers en met plein les mirettes : les meilleurs smartphones du moment l’utilisent : HTC One, Xperia Z, Galaxy S4, Optimus G, … de même que certaines tablettes, voire consoles de jeu. Même Fesse-bouc a optimisé son « Home » pour tirer parti du muflier. Contrairement à son parent botanique, le muflier de Qualcomm fleurit toute l’année. Il incorpore même une excroissance appelée LTE Advanced, à la base de son succès : quand Nvidia patine sur les transimissions rapides, Qualcomm s’épanouit au soleil : aujourd’hui, la boîte vaut plus qu’Intel.

Peut-être est-ce dû à la stratégie de remettre en selle les partenaires en difficulté. Qualcomm a aidé HTC à présenter son « One » à New York, pour lequel l’échec est interdit. Autre exemple, ils ont décidé d’investir dans Sharp, le producteur d’écrans au bord du gouffre. Pas à n’importe quelle condition, cependant : il appartient à Sharp de compléter son business plan pour obtenir le financement. On a beau aimer les fleurs, on en reste pas moins professionnel.

Qualcomm plus gros qu’Intel, Android plus que Windows. La page est bel et bien tournée mais le ciel nous préserve d’une alliance Androcomm ou Qualdroid.

Quanta.  Non, pas Qantas, Quanta. Quanta Computer est taïwanais (quelque part, on se doutait qu’il n’était pas européen…). C’est un des plus gros assembleurs de PC /serveurs au monde. En toute discrétion puisque personne n’en a entendu parler. Personne ?

Presque : sauf, par exemple HP et Dell. Un coup de bourre à Austin ? Pas de problème, on fait tourner les chaînes en Chine et Quanta badgera des quatre lettres bientôt plus en bourse.

Les clients ne se recensent pas seulement chez les constructeurs : ils viennent d’obtenir un gros contrat pour la livraison de serveurs d’Alibaba, un nénorme site d’e-commerce de l’autre Chine. Toujours pas impressioné ? Alors, regardez ci-dessous

GDC8

il s’agit d’un des nombreux datacenters de Big Broogle. Rien à gagner si vous devinez qui a assemblé les serveurs. D’ailleurs, on trouve le même fournisseur chez Yahoo (plus un point d’exclamation).

En conclusion, si vous avez plus de quelques milliers de PC’s à acheter, ils sont partants. Politique qui n’a pas échappé au Darth Vador de la phynance : récemment Goldman Sachs leur a passé commande pour l’ensemble de ses implantations.

Qwant : comment expliquer : ils existent depuis trois mois, pourtant plus personne n’en parle. Et pourtant, ils se décarcassent. Comme je regarde un épisode de Big Bang Theory, j’ai saisi le titre dans Qwant. Voici le résultat :

 Qwant

  • Conclusion 1 : les résultats sont … « encyclopédiques ». On y trouve, bien entendu une majorité d’articles consacrés à Sheldon Cooper et ses potes. Parmi eux, on en trouve quelques un consacrés à la naissance de l’univers ou au boson de Higgs. Et là réside le vrai problème:
  • conclusion 2 : les résultats sont … un véritable foutoir, difficile à lire, donc à exploiter pour un cerveau moyen (pas pour Sheldon).

En gros, Qwant trouve beaucoup mais le présente mal : affichage des résultats à revoir, faute de sombrer dans l’insignifiant. Et à supposer que le monde ait encore besoin d’un moteur de recherche supplémentaire. Les galères de Wolfram Alpha devraient servir d’étude de cas.