IOS : Introduction Oblongue et Sournoise

Curieuse, la perception de la bonne presse bien introduite en matière d’informatique nomade. D’un côté, des rumeurs d’un nouvel ail-phone circulent et on en fait des tonnes avec un bout de photo, à gauche, des rumeurs de specs à droite. De l’autre, le Galaxy SIII domine tout le marché avec déjà plus de 10 millions d’appareils vendus ( 20 millions prévus pour la fin 2012) et personne ne pipe mot.

Bien sûr, le Reichführer Jobs avait promis la guerre thermonucléaire. Mais d’évidence, il perdait déjà cette guerre de son vivant. Aujourd’hui, ce n’est plus une défaite c’est une déroute en rase campagne. Pourtant, les bons journaleux, bien encartés et introduits dans les milieux politiquement corrects n’en démordent pas : l’avenir c’est l’ail-phone. En matière d’informatique nomade, la presse est bien pétiniste.

A l’évidence Apple gagnera son procès contre Samsung : un simple coup d’oeil sur Google Maps et vous avez compris : le tribunal de San José se situe à 16  km de Cupertino, dans le jardin même de la vieille pomme. Ajoutez-y la partialité de la juge, le protectionnisme tacite des américains, la campagne électorale  en cours et l’issue ne fait aucun doute.

Mais çà c’est plutôt anecdotique. Depuis l’époque du garage, le premier copieur entre ses pairs fut Apple (Windows et souris de chez Xerox, baladeur et tablette de SanDisk et Archos, téléphone de Sony). Soit, on est prêt à l’accepter aussi. Le summum de l’écoeurement, c’est la volonté de la vieille pomme d’empêcher toute concurrence sur des produits qu’elle a elle-même copié. Transposez leur attitude dans l’automobile : début du XXe siècle, Benz crée un engin avec quatre roues, un moteur thermique, un volant et des freins sur chaque roue. Dans le monde de Tim Cuistot, cela implique que plus personne ne pouvait produire d’automobile sur le même mode… Transposez encore à l’imprimerie de Gutemberg, au principe d’Archimède, aux théorèmes de Thalès ou Pythagore… Dans ce contexte, la question n’est pas de savoir qui gagnera mais SI le procès se justifiait.

La révulsion culmine lorsque vous y ajoutez l’amplification de la bonne presse bien introduite. A peine Cupertino envisage-t-il l’éventualité d’un avant-projet d’une spécification d’un nouvel emprunt technologique et déjà la bonne presse bien introduite en fait des tonnes. De l’autre côté les nouveautés sur Android sont à peine traitées, pince à linge sur le nez. Curieux le buzz autour du retrait (insignifiant) de Youtube sur la vieille pomme. Hier IDC publiait ses statistiques sur les ventes de téléphonie nomade. Au deuxième trimestre, Android dépasse 68 %, la vieille pomme n’atteint plus les 17 %. Vous l’avez lu dans la bonne presse bien introduite ?

Plusieurs leçons peuvent êtres tirées :

  1. Quelle que soit la décision du tribunal de San Jose, nous avons besoin de concurrence. Un régime spécial vieille pomme impliquerait l’interdiction de copier ce qu’ils ont eux-mêmes copié (par extension la légalité de MS Windows deviendrait discutable).
  2. L’utilisateur nomade est moins primate que ne laissent penser les comptes-rendus de la bonne presse bien introduite puisqu’il choisit dans l’autre camp.
  3. Pourtant la bonne presse bien introduite essaie encore de nous introduire.
  4. La messe est dite : en matière de téléphonie mobile, Apple a perdu sa guerre thermonucléaire.

 C’est bien fait…